Comment booster sa confiance en soi ?
01/01/2020
Tout afficher

Dame nature, merci !

Merci !

Pour tes messages

Inspirants et sages,

Pour ta générosité

Et ta beauté,

Pour tes couleurs chatoyantes

Et tes senteurs pétillantes.

Merci !

Pour tes murmures poétiques,

Joyeux et parfois mélancoliques,

Pour tes danses délicieusement rythmées,

Mystérieuses, gaies et endiablées.

Merci !

Pour tous ces appels silencieux

Qui surgissent au détour du chemin sinueux,

Pour ces messages cachés

Derrière chaque rocher,

Pour tes questions silencieuses

Qui de manière insidieuse

Nous éveillent à notre vraie nature

Et nous invite à l’exprimer pour améliorer notre futur.

C’est ce puissant chêne

Qui nous interpelle :

« Quelles sont donc les chaînes

Qui t’empêchent d’exprimer ton plein potentiel ? »

Ou ce gracieux mélèze

Qui nous demande :

« Cette situation te rend mal à l’aise ?

Quels sont donc les aspirations que tu truandes ? »

Et arrive ce grand hêtre

Qui nous chuchote ceci :

« Enracine-toi,

Sois droit

Capte l’énergie

Et vis pleinement ton être ! »

Puis c’est le tour de ce somptueux saule pleureur

Qui réveille, là, au fond de nous,

Les tristesses et les rancœurs

Qui nous empêchent d’exprimer notre soi,

Notre amour, notre beauté et notre joie.

Finalement, arrive le frêne

Qui nous dit avec gêne :

« Freine, freine !

As-tu vu comme tu t’agites ?

Tu pars dans tous les sens

Coupé de ta conscience

Et de la connexion à ton essence.

Stop ! C’est le moment de t’arrêter

Et de te reposer.

Mets-toi à l’écoute

De ta boussole intérieure

Et avance vers ton bonheur. »

Et soudain le regard est attiré

Par cette pierre

Toute ordinaire

Qui enfoncée dans la terre,

Cachée par un peu de mousse,

Nous dévoile son cœur.

À côté sont nichées ses sœurs

Toutes si belles et si douces,

Elles nous rappellent le sacré

De l’amour,

Toujours plus d’amour,

Pour s’expanser et se réaliser.

Puis c’est la musique de la rivière

Tantôt bruyante

Et envahissante,

Puis douce et mélodieuse

Qui, très fière,

Nous invite, cette farceuse

À ne chercher aucune réponse,

À être juste dans la confiance

Que, comme elle,

Notre sentier de vie est naturel,

Plein de justesse,

Et que sans cesse, avec allégresse

Il se dirige comme une altesse

Vers la richesse et la sagesse.

Finalement c’est le tour du vent.

Avec douceur, il nous chuchote :

« Eh ! brigand,

Où vas-tu,

Que fais-tu 

Avec ta hotte

Pleine de pensées jugeantes

Et de croyances limitantes ?

Est-ce bien ton chemin ?

Est-ce la bonne réponse

Pour honorer ton essence ?

Danse et chante la vie !

Prends-la par la main

Comme une douce amie

Pour créer ton demain

Avec amour et confiance.

Merci

Dame nature

Pour tes questions

Sans censure,

Tes suggestions inspirantes

D’actions motivantes,

Pour tes messages

Plein de sagesse

Et tes caresses

Pleine de délicatesse

Merci

Pour ta générosité

Et ton authenticité,

Pour tes dons

Si goûteux et si bons.

Pourtant, là, dans mon cœur,

Parfois, j’ai peur

Peur que tu meures

Terrassée par la pollution

Et la déforestation.

Toi, ma plus grande amie,

Qui m’accompagne avec courage

Chaque jour de ma vie,

Je rêve que chaque habitant

De cette planète terre

Devienne un peu plus sage

En t’honorant et te célébrant,

En te respectant et en t’aimant,

Pour tes bienfaits et ta lumière.